article
--ARCHIVE, ARCHITECTURE

BOTTOM UP : projet urbain de menagement et participation


Octobre 2010 – Janvier 2011

Equipe / Team: Alexandru SENCIUC, Jeanne GERBEAUD, Agathe RAGUIT

Enseignants / Professors: Agnes DEBOULET, Merril SINEUS, Jerome BRACHET

PRESENTATION DU PROJET

CONCLUSION

L’évolution du projet du mois d’octobre jusqu’en février montre une approche qui passe par toutes les phases d’un projet urbain, notamment par les phases en amont : identifications, enquêtes, diagnostics, scénarios, programmation. Le projet croise, donc, la dimension créative, qui est spécifique dans la réalisation des projets urbains est architecturaux, avec une dimension plus scientifique, ou de recherche.

Le but du projet est, dans un premier temps, d’analyser le contexte, qu’il soit social, économique, politique, urbain, etc., et de l’assumer comme point de départ. L’analyse se répartie plus ou moins en deux volets : un premier volet qui synthétise et articule les études déjà faites sur l’espace en question, et un deuxième qui consiste en la production d’informations grâce à différents outils. Dans l’analyse du quartier de 8 mai 1945 à différentes échelles, nous avons utilisé des informations qui viennent de plusieurs sources : la mairie de Vitry et ses différents services, l’INSEE, les études du PUCA et PICRI, l’étude fait par le Centre Social des Portes du Midi, mais également des études faites par la SEMISE et l’ANRU. Pour la production des données, nous avons fait des enquêtes de terrain (qu’elles soient sur le quartier ou dans les réunions publiques), des entretiens et des parcours commentés. Ces démarches complètent les données déjà récupérées, de les confronter à la situation actuelle et aux stratégies des différents acteurs. On peut voir, alors, que l’analyse sur le quartier et sur la ville est faite d’une manière globale.

Il a fallu travailler progressivement et par étapes pour récolter toutes ces informations mais aussi apprendre à travailler ensemble. Nous avons commencé par une étude sensible (individuelle), puis une recherche thématisée pour enfin aboutir à un diagnostic problématisé et un projet.

Dans un premier temps, le but était de faire connaissance avec le quartier, d’une manière individuelle, d’identifier ses spécificités par rapport à sa propre expérience. La fin de cette étape réunit les expériences individuelles, afin d’en faire sortir une nouvelle richesse commune.

Dans la deuxième étape, nous passons dans une analyse détaillée sur 5 grandes thématiques (correspondant à 5 équipes de trois personnes) : les grands projets de Vitry, les bailleurs, les transports, l’historique, et les équipements. Toutes les recherches ont été mises en commun et présentées au groupe de projet. Elles sont devenues une base pour tous.

Le diagnostic nous a ensuite permis de sélectionner les informations afin d’aboutir à une problématique. Il a été fait une première fois de manière individuelle. Chacun a pris position par rapport aux informations collectées. À partir de ce travail individuel, des groupes se sont formés en fonction des enjeux définis. Le diagnostic constitue donc le point clé du projet, le nœud qui fait le lien entre l’analyse et la solution.

Le but du projet était de créer une solution en accord avec une situation réelle, qui se croise avec des problématiques et une temporalité contemporaines. Dans une démarche de ménagement urbain, notre projet est constitué de la réalité d’un territoire stigmatisé, avec des potentiels (équipements, associations, projets …), des innovations qui sortent de notre créativité personnelle, et de références qui font la preuve de leur succès dans des contextes similaires. Notre projet donne une solution globale qui s’inscrit dans le long terme est qui est pensé comme un outil fédérateur, d’échanges afin d’être un tremplin vers une participation globale et concrète des habitants. Cette proposition n’est pas une fin en soi mais un support, un relais entre les différents acteurs.

Durant tout ce travail, il y réellement eu un lien et des aller-retour entre les différentes étapes évoquées précédemment. En tant qu’étudiants, nous avons pu découvrir une autre démarche du projet urbain. En effet, le rôle de la participation en architecture, bien que difficile à gérer et mettre en place, nous a permis de penser une solution au delà du simple travail spatial et tentant d’être au plus près des besoins exprimés. Nous souhaitions avant que notre projet puisse évoluer, avec un soucis de pérennité.

Pour un dossier complet veuillez envoyer un e-mail a l’adresse: alexandru_senciuc@yahoo.com

For a complete folder, please send an e-mail to the following adress: alexandru_senciuc@yahoo.com



MAQUETTE / MODEL


 

REFERENCES

Ouvrages :

–  BEAUD S., WEBER F., « Postface : pour une ethnographie sociologique », in Guide l’enquête de terrain, Repères, La Découverte, 2003, 293-215

–  BERNARD H., Paroles d’acteurs, Participation des habitants au renouvellement urbain à Berlin

–  CERTU, « La concertation en aménagement : éléments méthodologiques », Lyon, 2000

–  FRIEDMANN Y., « Utopies réalisables »

Projets référents :

–  Bruit du frigo

–  Recyclart

–  Bruxelles et ses contrats de quartier

–  Bahaus kolleg, urbanisme situationiste

–  Robin des villes

Colloques :

–  Voyage à Bruxelles, 21-24 octobre 2010

–  PICRI (Val de Seine), 26 novembre 2010

–  Rencontres de la vie associative et citoyenne, 16 octobre 2010

–  Débat public : transports du Grand Paris (Roissy et Issy les Moulineaux),

Réunions et entretiens à Vitry:

–  Fête d’automne et Réunion publique des transports à la mairie, 9 octobre 2010

–  Stéphanie DUMAS, 15 octobre 2010

–  Association Solidarité Internationale, entretien, 1 novembre 2010 et parcours commenté, 6 décembre 2010

–  Association les Montagnards, et SEMISE, 12 novembre 2010

–  Syndicat des commerçants du marché, et Jean Pierre MOINEAU, 18 novembre 2010

–  Service habitat, 3 décembre 2010

–  Atelier de quartier, restitution du PICRI, 13 décembre 2010

–  Et comptes rendu des autres groupes


About alexandru senciuc

I am an architect in the pursuit of research and innovation in collective intelligence and healthcare planning. Currently, I work as an architect at Medical Architecture and a MPhil/PhD Student at the Bartlett School of Architecture, University College London.

Discussion

Comments are closed.

Network

LinkedIn
twitter
google-scholar-logo
google-scholar-logo
academia-edu-logo
images

© alexandru senciuc

all rights reserved, unless otherwise stated.
%d bloggers like this: